Bienvenue dans l'univers du massage naturiste à Paris !

Tous les grands auteurs ont leurs pages érotiques

Il semble que l’érotisme soit un sujet de dissertation aussi répandu que la fuite du temps, l’anticipation ou les amours déchues. Du Banquet de Platon au Kama-Sutra, on ne compte plus les poèmes, les essais ou les romans faisant la part belle au plaisir des plaisirs ; celui de la chair. Petit voyage dans le temps jusqu’aux origines du massage naturiste au cœur de la littérature érotique.

Le Cantique des Cantiques

Le roi Salomon lui-même, personnage reconnaissable de la Bible, évoquait déjà ces plaisirs dans le célèbre Chant de Salomon, suite de poèmes et de chants d’amour entre un homme et une femme relatant l’amour sensuel passant par l'exaltation de la beauté et la félicité résultant des relations physiques. Texte entré au panthéon de l’érotisme religieux et encore couramment lu de nos jours dans les synagogues le jour de Shabbat. Après lui, la poétesse grecque Sappho, Ovide ou encore Platon se laisseront aussi aller aux vers et aux proses toutes emplies de sensualité saine et de conseils pour une vie amoureuse sereine et heureuse. Mieux encore, ces grands poètes et philosophes de l’antiquité, parmi tant d’autres, servent leurs écrits comme autant d’initiations à l’art de l’amour et de la séduction.

L’érotisme comme base d’une vie amoureuse épanouie

Bien loin des clichés pornographiques hantant nos écrans, l’éducation sentimentale et érotique se fait des siècles durant grâce à la lecture. Poésie, chants, romans, essais, théâtre, bande dessinée… tous les styles et tous les genres succombent à la défloraison des relations amoureuses, sexuelles, érotiques des différents protagonistes. L’imaginaire du lecteur est si stimulé qu’il est tout à fait logique de trouver dans de nombreuses toiles de maître la figuration de leurs lectures passées. Sappho, la dixième muse déjà évoquée plus haut, est déjà représentée sur une fresque murale découverte intacte dans les décombres de Pompéi. Quoiqu’on en dise, et bien que souvent reléguée aux rayons les plus sombres des archives bibliothécaires, la littérature érotique compte de très nombreux auteurs parmi les plus renommés ; François Villon, Joachim Du Bellay, François Rabelais, Pierre De Ronsard…

L’érotisme est parfois si bien décrit qu’il impose des images

Pierre Corneille, Jean De La Fontaine, Denis Diderot, Montesquieu, Restif De La Bretonne et bien sûr, la Marquis de Sade sont autant d’auteurs, philosophes, poètes ayant laissé libre court à leur imagination débridée au cœur d’un récit ou dans la composition d’un poème intégralement dédié à la sensualité et/ou aux plaisirs de la chair. Baudelaire, Rimbaud ou Verlaine et d’autres encore après eux continueront de délivrer leurs messages amoureux plus ou moins chastes, pour séduire, pour décrire ou pour exorciser leurs pulsions. Le monde glissant tout doucement vers l’image, c’est tout naturellement que certains de ces écrits seront portés à l’écran, le cinéma, comme la bande dessinée avant lui (et encore aujourd’hui) se faisant le nouveau chantre de l’imaginaire érotique. Ah ! L’érotisme au cinéma ! Cinéma ou roman, BD ou poème, soyez certains et certaines que ces plaisirs charnels de corps s’enlaçant fiévreusement jusqu’à l’élévation divine seront toujours chantés avec ferveur par les amoureux d’une sensualité décomplexée.